Mon parcours

Je suis né en 1981 dans une petite ville de l’ouest de la France qui s’appelle Le Mans, d’un père marocain et d’une mère française et je suis extrêmement fier de mes 2 cultures.
Très tôt, dès l’âge de 6 ans, j’ai manifesté un vif attrait pour le sport, en particulier pour les sports de combat.
Je suis titulaire d’un Bac littéraire, d'un BTS action commerciale, mais surtout d’un diplôme qui a changé le cours de ma vie : le brevet d’état d’éducateur sportif HACUMESE.
C’est grâce à ce diplôme que j’exerce mon activité de coach sportif en France depuis 2006.
Ce métier est non seulement mon activité professionnelle, mais c’est aussi avant tout ma passion. Ce qui fait de moi un chanceux qui vit de sa passion. !

Mes premiers pas dans le sport

Dès mon plus jeune âge, mes parents ont eu à coeur de me faire pratiquer des activités sportives.
Ils connaissaient les vertus éducatives et les valeurs de discipline du sport et voulaient m’en faire bénéficier très tôt. Je ne pourrais jamais suffisamment les remercier aujourd’hui pour cela.

Etant très indépendant de caractère, j’ai tout de suite eu plus d’intérêt pour les sports individuels, notamment (et surtout) pour les sports de combat.
J’ai donc commencé à l’âge de 6 ans par le judo, puis je suis passé quelques années plus tard au Tae Kwon Do, au kick boxing et à la boxe anglaise qui a été pour moi, une véritable révélation et les prémices de mon arrivée à la musculation …

 

 

Mon premier amour : la boxe

J’ai commencé la boxe anglaise à 14 ans, en 1995.
A peine avais je débuté que j’en suis devenu accroc : j’y ai tout de suite découvert une véritable école de vie qui portait de véritables valeurs: la discipline, la rigueur, l’acharnement, l’humilité (valeurs qui ont été plus tard décisives dans ma vie)

Courant 1997, alors que j’allais avoir 16 ans et que je faisais régulièrement des combats, j’ai fait le choix de monter vers une catégorie de poids plus lourde. Choix décisif dans ma vie car en effet, j’ai fait le choix de partir en salle de musculation et de soulever de la fonte afin de faire les choses de manière intelligente et gagner du muscle. Je pesais alors 74 kilos.

En 2001, après une fracture de la main droite à 20 ans qui a nécessité de la chirurgie, j’ai dû stopper la boxe pendant une année. J’ai donc intensément pratiqué la musculation, en attendant que ma main aille mieux, et je suis alors monté à 84 kilos.

En 2002, à 21 ans, une fois ma main parfaitement rétablie j’ai eu le feu vert du médecine pour reprendre la boxe mais cette fois mon choix s’est orienté vers la boxe thaïlandaise ….

Ma blessure : le drame

Après avoir bien étudié la boxe thaïlandaise, j’ai décidé de mettre en pratique et de faire des combats dans cette discipline aussi.
Toutefois j’étais régulièrement gêné par une douleur chronique qui revenait sur mon tibia droit. Cette douleur revenait de temps à autres au départ et ensuite de plus en plus régulièrement au cours des combats, puis au cours des entraînements. Cela à duré pendant des mois.
Un jour après un combat, la douleur à cet endroit fut telle que je pouvais à peine marcher pendant plusieurs jours.
Je voyais d’un côté mon corps qui se construisait par la pratique de la musculation que je continuais de manière acharnée, et qui se détruisait par le biais des combats et des entraînements poussés. De plus,  ma main gauche commençaient à me faire souffrir de plus,  sans doute du fait de la cadence d’entraînement que je m’imposais (5 séances par semaine).
J’ai donc pris la triste décision d’arrêter la boxe et de me consacrer à la musculation uniquement. Construire mon corps mais ne plus l’abîmer.
Au début ce fut compliqué car le manque de poussée d’adrénaline et du côté explosif de la boxe était bien présent, s’en était quasi invivable tellement cela m’attristait, mais petit à petit je me suis de plus en plus passionné pour la musculation et en ai ressenti très vite les bienfaits. J’ai donc fini par tourner la page.

Ma renaissance : la musculation

Lorsque j’ai démarré la musculation, j’ai tout de suite remarqué que ma musculature se développait vite. Et même si au départ ce sport ne me passionnait pas autant que la boxe, j’ai en ai quand même vite adoré la pratique : j’y ai découvert un moyen de contrôler mon corps, lui donner l’aspect que je souhaitais selon la manière dont je l’entraînais.

Au fur et à mesure du temps,  j’ai commencé à m’intéresser à absolument tout ce qui touchait à la musculation : physiologie, biomécanique, nutrition (sujet qui est aujourd’hui un de mes sujets de prédilection) … Tout ce qui touchait au corps humain et à son fonctionnement s’est mis à me passionner.

En 2005, la décision fut donc évidente : j’ai décidé de consacrer ma vie à cette passion qu’était la musculation et c’est tout naturellement que j’ai passé mon premier diplôme de coach et de nutritionniste sportif à New York, suivi de mon deuxième diplôme en 2006 (qui m’autorisait à exercer en France) le brevet d’état d’éducateur sportif HACUMESE.

Et c’est donc depuis 2005 que j’ai la chance que  la musculation soit mon activité professionnelle à temps plein.

"Prendre les bonnes décisions c'est prendre le bon chemin qui est devant nous"
Big K

Mon coup de coeur pour Miami

Alors que j’allais avoir 18 ans, en 1998, j’ai réalisé un rêve d’enfant : me rendre aux Etats Unis, et plus particulièrement à Miami, ville pour laquelle je vouais une véritable fascination. Et la ce fut un réel électrochoc : j’ai découvert une ville au climat formidable mais aussi avec des salles de sport absolument incroyable et qu’on ne trouvait, à l’époque, pas en France.

Dès lors, j’ai commencé à faire d’incessants allers-retours là bas pour finalement passer le plus clair de mon temps dès que possible là bas … L’ambiance, la façon de vivre, le climat m’ont fait accrocher avec cette ville dès le premier instant où j’y ai posé le pied.

Par la suite, lors de ma vie là bas j’ai eu l’occasion de rencontrer non seulement des athlètes professionnels de notre sport, mais aussi et surtout la chance de rencontrer et d’échanger avec des coachs de renom dont j’ai énormément appris (Charles Glass, Milos Sarcev …)

Le temps passé à Miami a réellement été un tournant dans ma vie car le côté « fitness » très marqué dans cette ville (et dans les USA de manière générale), ainsi que les rencontres faites là bas, n’ont fait qu’accroître ma passion pour ce domaine.

La création de mon surnom : "Big K Coach"

Au fur et à mesure des années, j’ai bâti un physique disons …. hors-normes : je suis passé de 74 kilos à mes débuts il y a 21 ans à 137 kilos à mon maximum avec 58 centimètres de tour de bras, pour 1m75 …

Etant donné que je m’appelle Karim et que j’ai un physique peu commun, j’ai commencé à hériter du surnom de « Big Karim » par certains de mes amis, surnom qui est ensuite devenu « Big K », et ce surnom me suit depuis des années maintenant …
C’est donc tout naturellement que j’ai choisi « Big K Coach » comme pseudo sur les réseaux sociaux : un mélange de ce que je suis en tant qu’athlète et de ma profession de coach.

Mes erreurs et mes échecs

Une chose dont paradoxalement je suis fier, ce sont mes erreurs et mes échecs.

Pourquoi ? Parce que sans erreurs et sans échecs, je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui.

Depuis mes débuts dans ce sport j’ai fait un tas d’erreur : erreur de diète(manger trop, pas assez, manger les mauvaises choses), erreur d’entrainement (mauvaise technique, mauvais méthode …. ), écoutez les mauvaises personnes, n’en faire qu’à ma tête parfois …

Mes erreurs et mes échecs m’ont forgé : ils ont contribué à me faire apprendre, à me faire évoluer et à être toujours de plus en plus précis dans ma pratique personnelle de ce sport. Et de ma pratique personnelle a découlé ma manière de coacher.

Ce que je fais faire à mes élèves, je l’ai fait 1000 fois avant. Je sais donc aujourd’hui ce qui marche et ce qui ne marche pas grâce à ces erreurs que j’ai pu commettre.

L’expertise vient aussi de là : avoir fait son propre chemin, sa propre application des diverses méthodes et voir ce qui vaut le coup et ce qui ne le vaut pas. Dans la vie, j’estime que celui qui parle de quelque chose doit l’avoir vécu.
Je considère que dans ce sport, les erreurs doivent faire parti du parcours pour nous aider à évoluer.

En tout cas, ma philosophie est la suivante : vous épargner les erreurs que j’ai commise pour que vous ne perdiez pas de temps et que vous alliez droit au but, un transfert d’expérience !

La coaching ... Ma réussite

Comme j’ai pu longuement vous le décrire, le fitness, la musculation c’est ma passion et même plus encore.

Je ne conçois pas ma vie sans ce sport et sans ce lifestyle qui m’a tant amené.
Aujourd’hui j’ai la chance d’être coach et d’aider les autres à faire ce que j’ai moi même fait pendant des années : se battre pour un physique toujours meilleur, pour obtenir le physique idéal.

Ma vie professionnelle est faite de ce que j’aime le plus faire : quotidiennement j’aide des gens à mener un combat contre l’excès de poids, la maigreur, les mauvaises habitudes alimentaires, le mal  de dos, le mal être face à un corps qu’ils ne maîtrisent pas, qu’ils n’acceptent pas et qu’ils voient comme leur pire ennemi ….


Et c’est ici qu’est ma plus belle réussite : avoir coaché avec succès des milliers de personnes en 12 ans 

«Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse»
Nelson Mandela
Obtiens gratuitement ton e-book
Obtiens en 8 semaines un fessier resculpté et bombé !
Obtiens en 8 semaines des bras énormes
Retrouve-moi sur mes réseaux sociaux